Comment acquérir des bonnes habitudes ?

Réussir, c’est du talent, de la discipline et cultiver des bonnes habitudes ! Modifier ses habitudes actuelles peut constituer un vrai défi !  Besoin de prospecter, envie de déjeuner réseau tous les vendredis, de se lever plus tôt, ou encore de se remettre au sport, comment faire ? Voici une méthode éprouvée pour développer de nouvelles habitudes.

Choisir ! Une seule habitude à la fois

La liste des choses que l’on aimerait changer est longue. Et puis, on veut du changement durable, tenir sur le long terme. Donc, il va falloir renoncer au « je veux tout et tout de suite ». Si on change tout en même temps, on risque de s’éparpiller, de ne pas être concentrée sur l’objectif à atteindre, on court à la catastrophe. Donc, je choisis une habitude, celle qui aura le plus d’impact sur ma vie actuelle.

Mon conseil : choisir un objectif à notre portée et mesurable ! Au plus il est facile à atteindre, au plus j’aurai envie de continuer et donc de l’atteindre !

30 jours, pas moins, pas plus

Le changement, cela fait peur. Alors, plutôt que de s’engager pour le reste de sa vie, on choisit une période plus modeste, on essaie pendant 30 jours. Cela demande discipline, persévérance, mais l’engagement est réduit. Le point positif, c’est qu’on a éventuellement une porte de sortie, et puis, surtout, au bout des 30 jours, on a prouvé qu’on pouvait y arriver ! Et si les résultats sont positifs, on sera encore plus motivée pour continuer.

Mon conseil : cette période de 30 jours fonctionne très bien avec des objectifs quotidiens.

Au quotidien, on planifie

Le choix est fait. Et puis, je réfléchis à comment l’intégrer dans mon emploi du temps. Si je veux mieux organiser ma prospection, je prévois des plages horaires. Se remettre au sport, je bloque ce temps dans mon emploi du temps. Et surtout, je l’écris.

Dernier conseil : j’essaie de prévoir cette activité tous les jours à la même heure, et après une habitude bien ancrée. Cela laisse peu de place à l’improvisation, et donc au risque naturel d’ « oubli ».

En parler autour de soi

En parler autour de nous, prendre famille, amis, relations professionnelles à témoin, c’est nous engager.  Oui, relever un défi et en parler, c’est déjà une première victoire, un gage de réussite. C’est un peu comme un groupe de soutien qui demandera des nouvelles, et pourrait aussi vous remotiver dans les phases de démobilisation.

Noter nos progrès

Restons positive, et attendons-nous à connaitre des jours avec et des jours sans, cela fait partie du changement. Se poser, faire le bilan tous les jours me motive, je regarde le chemin parcouru. On se dit fièrement, je l’ai fait. Ca y est ! 30 jours sont passés. Vous avez acquis un automatisme. Marquez le coup, célébrez votre victoire et continuez sur votre lancée.

Mon prochain défi ? Consacrer 10 minutes pour ranger mon bureau à la fin de la journée,  je commence début décembre. Je suis engagée, c’est parti pour 30 jours !

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Profil-frédérique Genicot

A propos de l'auteure

Economiste de formation, ex-cadre dirigeante avant de devenir entrepreneure, j’accompagne depuis 2006 des dirigeants de PME et des indépendants dans l’acquisition de nouveaux clients. 


En 2019, je signe mon premier livre “Adieu salariat Bonjour la liberté” aux éditions Eyrolles.

Merci,

Vos informations ont bien été enregistrées.

Un mail récapitulatif vient de vous être automatiquement adressé.

Je reprendrai rapidement contact avec vous pour convenir d'un rendez-vous.

Afin de préparer votre 1ère séance de coaching, merci de répondre à ces quelques questions indispensables.