Comment réussir à parler de soi : le kit de survie de l’entrepreneur

Etre un expert, la voie royale vers la réussite quand on est freelance, consultant. Le faire savoir, c’est encore mieux. Alors, parler de soi, on tente. Chaque contact se transforme en montée d’adrénaline ; on bafouille, on dit, on redit, on reformule, on reste général, on est trop technique. Alors, comment réussir à parler de soi, à parler juste pour être intéressant et intéresser nos futurs clients ?

Pourquoi est-ce difficile de parler de soi ?

Entreprendre, on aime ce que l’on fait. Parler de soi, se mettre en valeur, cela devrait être simple. Non, pas vraiment…

Il y a d’abord que dire, que raconter.

Parler de nous, on confond, parfois, se vanter et se mettre en valeur. Affirmer qu’on est le meilleur, qu’on vaut mieux que les autres, c’est se vanter. Se mettre en valeur, c’est parler de faits, de réalisations concrètes et donc de laisser à l’interlocuteur la possibilité de prendre aussi sa place.

Puis, on a peur aussi de s’exposer aux regards, aux jugements des autres. Parler de soi, c’est reconnaître que j’ai de la valeur. C’est être capable de surmonter mes réticences, la petite voix qui me dit : je ne suis pas légitime, je ne suis pas passionnant, je ne vais pas être pris au sérieux..

Parler de soi revient à dire, que oui, cela en vaut la peine, et que je m’en sens capable. Et quand on pense qu’on est intéressant, on intéresse.

Parler de soi, mais, pourquoi ?

Pour être visible par ceux qui nous intéressent !

Pour mettre en avant ce que je fais, pourquoi je le fais et en quoi je suis différente de mes concurrents.

Parce que nos futurs clients choisissent une expertise, mais, aussi une personnalité, avec ses talents, son histoire. L’humain, le cœur, la passion.

Pour faire une bonne première impression. C’est celle qui reste, celle dont on se souviendra encore longtemps.

Comment parler de soi ?

On ne nait pas entrepreneur, on le devient.

Expert, on l’est ; on pense que cela suffit pour émerger, on découvre qu’il faut en plus être visible. Alors, on lit, on regarde des vidéos. Les outils, les méthodes, les conseils ne manquent pas.

Suivre ce que d’autres ont fait, nous disent de faire, ou s’autoriser à choisir ce qui nous correspond ? On se sent peu à l’aise avec ce que fait celui-ci, on a du mal à suivre ce que dit cet autre, et reproduire les méthodes de ce troisième, on n’y pense même pas.

Je me suis lancée, j’ai créé mon activité, un grand vent de liberté. Alors, je m’autorise aussi à faire comme je veux quand je parle de moi. Choisir mes mots, mes outils, ceux qui me ressemblent. Créer ma réussite, celle qui me correspond, on a les clients qui nous ressemblent.

Concrètement, on fait comment ? C’est parti !

Que dire ?

Etre visible, c’est être lisible, avoir un message clair.

Quatre questions, quatre réponses.

Qui suis-je, qu’est-ce que je fais, pour qui et en quoi suis-je différent des autres ? Logique, évident, cela s’appelle définir notre proposition de valeur, elle nous  permet aussi de nous démarquer de nos concurrents.

Et le « pourquoi » aussi ! « Les personnes n’achètent pas ce que vous faites, mais, pourquoi vous les faites » dit Simon Sinek. C’est notre mission. Je réfléchis à ma contribution, elle rend la vie de mes clients différente, meilleure.

Le bon message, celui qui est naturel, je me sens légitime, et mes interlocuteurs le sentent aussi. Le message sonne juste, je ne le récite pas, je ne raconte pas une histoire, mais, la mienne, je la vis, c’est moi, ma vie d’entrepreneure.

Nos mots, nos expressions, on les retrouve dans le fameux pitch, le site internet, la présentation sur linkedIn, …

Quand j’ai lancé MeDoWe, j’ai pris ma plume, j’écrivais ce que les autres voulaient entendre, j’ai écouté, je me suis surtout écoutée, j’ai osé montrer qui j’étais, et j’ai avancé. Mon discours s’est affiné, affirmé, aussi et je me suis sentie de mieux en mieux. Ce que j’écris, dit aujourd’hui, c’est une partie de moi.

Et puis, on répétera, encore et encore, les mots, les mêmes mots pour que tous et toutes s’en souviennent. Et entre nous, lorsqu’on est aligné, c’est devient naturel de parler de soi, de le dire, et de le redire.

Où le dire ?

Oui, à quel endroit se trouvent ceux qui nous intéressent, dans la vie virtuelle, dans la vie réelle.

Les Personas, les portraits robots de nos clients, racontent ce qu’ils lisent, quels salons professionnels ils fréquentent, quels réseaux sont les leurs. Ce sont des lieux de rencontre où l’on croise nos futurs clients.

J’aime animer des conférences, des ateliers lors de salons, de manifestations ciblant les entrepreneurs, je participe aussi régulièrement à des soirées de réseau de femmes entrepreneures. Le sujet de conférence qui cartonne : comment faire du networking pour trouver des clients ?

Enfin, j’ai eu envie d’organiser des petits déjeuners pour favoriser les échanges, le partage dans la vraie vie, cela m’a permis aussi de rencontrer ceux et celles avec lesquels je conversais sur les réseaux sociaux.

Mon futur projet ? Ecrire des articles invités sur d’autres blogs, participer à des articles regroupant plusieurs experts du freelancing, de l’entreprenariat.

Comment leur dire ?

Un message clair, des lieux de rencontre et des supports aussi. Newsletter, articles, vidéos, la liste des outils de communication est longue.

Alors, que choisir ? On regarde ce que font les autres, on fonce ? Non, pas vraiment. Il y a des outils qui nous parlent plus que d’autres, on commence par ceux-là, cela sera plus simple, plus rapide.

J’aime écrire, le choix a été facile. Des articles sur mon blog, sur linkedIn ensuite avec un format différent. Et une newsletter tous les 15 jours pour rebooster, donner de l’énergie aux entrepreneurs.

Que choisir ? Ceux qui vous parlent, ceux que vous aimez aussi, chacun, chacune à son rythme avec une certaine régularité. Tester, écouter le feed back et avancer.

Et maintenant ce sont les autres qui parlent de moi

Le monde à l’envers ?

Oui, cela s’appelle la recommandation ! Des partenaires qui connaissent bien mon offre, des clients satisfaits, autant de relais pour me mettre en relation avec des personnes que je pourrai aider, accompagner.

Ce sont nos ambassadeurs, notre équipe commerciale, ils nous recommandent, le téléphone sonne.

Quand parler de soi devient une joie

Parler de soi, c’est dire ce qui est important pour moi, c’est contribuer à réaliser ma mission, à ce pourquoi j’ai crée MeDoWe, à ce qui m’anime jour après jour, ce pourquoi je me lève chaque matin.

C’est ce que je vous souhaite.

Profitez d'1h de séance de coaching gratuite.

Ensemble, nous ferons le point sur l’état de votre activité, vos freins, vos ambitions et les leviers à actionner pour prospecter, convaincre et vendre plus efficacement.

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Profil-frédérique Genicot

A propos de l'auteure

Economiste de formation, ex-cadre dirigeante avant de devenir entrepreneure, j’accompagne depuis 2006 des dirigeants de PME et des indépendants dans l’acquisition de nouveaux clients. 


En 2019, je signe mon premier livre “Adieu salariat Bonjour la liberté” aux éditions Eyrolles.

Merci,

Vos informations ont bien été enregistrées.

Un mail récapitulatif vient de vous être automatiquement adressé.

Je reprendrai rapidement contact avec vous pour convenir d'un rendez-vous.

Afin de préparer votre 1ère séance de coaching, merci de répondre à ces quelques questions indispensables.